Bataille d'expertsà Mounier

— 

Le torchon continue de brûler entre le conseil régional et les responsables syndicaux, parents d'élèves, et enseignants mobilisés sur l'épineux dossier de la réhabilitation du lycée Mounier. Lundi soir, lors d'une réunion au sommet dans les locaux grenoblois de la région Rhône-Alpes, son président Jean-Jack Queyranne s'est appuyé les résultats de l'enquête complémentaire diligentée par quatre bureaux d'experts pour réaffirmer que « l'état des bâtiments ne peut garantir l'activité pédagogique pendant les cinq années nécessaires à la réhabilitation du site ». « Faux », rétorque le collectif Mounier, qui a avancé ses propres données d'expertise, et accuse la région de « manipuler le dossier et d'instrumentaliser les mesures pour faire peur aux parents ».
« La fermeture de Mounier arrange le rectorat pour redéployer les filières sur l'ensemble du sud grenoblois », a ajouté Marc Garnier, membre du collectif.
BP