La foire renoue avec les bons plans

Benoit Pavan

— 

La foire de Grenoble, qui vient de commencer, dure jusqu'au 11 novembre.
La foire de Grenoble, qui vient de commencer, dure jusqu'au 11 novembre. — B. Pavan/Pleins Titres

Pour maintenir le niveau de fréquentation de la foire internationale de Grenoble, la direction d'Alpexpo, qui attend 130 000 visiteurs, a dû s'adapter à la crise qui touche le porte-monnaie des ménages. Les exposants, désormais triés sur le volet, ont été encouragés à multiplier les offres promotionnelles. La surface totale d'exposition a été réduite de plus de 3 000 m2 pour « dynamiser les visites ». Et enfin, le prix des tickets d'entrée a été revu à la baisse.

Des exposants recalés
« Depuis quelques années, les visiteurs achetaient leurs produits plus chers à la foire que dans le commerce, explique Alexis Masset, secrétaire général d'Alpexpo. Nous avons souhaité que la tendance s'inverse pour revenir à l'objectif premier des foires, qui est de proposer des bons plans. Et pour cela, nous avons demandé aux exposants de faire un effort sur les promotions. » Résultat, sur les 450 stands de cette édition 2010, un peu plus de la moitié a joué le jeu. Les enseignes aux techniques de ventes jugées trop agressives ont quant à elles été priées de prospérer sous d'autres cieux « pour laisser le visiteur libre de ses mouvements ».
Les exposants ont eux aussi été poussés à adapter leur offre, notamment face aux nouvelles pratiques de consommation des ménages. Objectif principal : optimiser les ventes afin de rentabiliser l'achat de l'espace d'exposition, qui peut dépasser les 4 000 € pour les plus importants. « Aujourd'hui, les gens ne viennent plus à la foire pour flâner, ils savent d'avance ce qu'ils cherchent, analyse Sébastien, petit producteur savoyard de fromages et de charcuterie. Ils sont prêts à acheter des produits de moins bonne qualité tant que le coût reste dans leur budget. »