Une reprise de bon augure pour l'économie

— 

« La région grenobloise a toujours été un peu particulière, témoigne Isabelle Marouard, responsable de l'Espace Entreprendre à la Chambre de commerce et d'industrie de Grenoble (CCIG). Depuis plus de dix ans que je m'occupe de création d'entreprise, elle a toujours été en avance sur la conjoncture. Que ce soit à la hausse ou à la baisse d'ailleurs. Aujourd'hui, c'est à la hausse, tant mieux ! ». Sur les 8 premiers mois de l'année 2010, en effet, 2 082 entreprises ont été créées en région grenobloise (hors auto-entrepreneurs), soit une hausse de 15 % : « Comme l'année 2009 s'était soldée au contraire par une baisse de 15 %, on se retrouve au niveau de 2008 », poursuit la responsable.

« Grenoble tirée pr la techno »
Pour la CCIG, une conjoncture plus porteuse peut expliquer ce dynamisme qui gagne tout l'Isère et le place au-dessus des moyennes rhônalpines ou nationales. « Mais Grenoble est aussi tirée par la techno et l'informatique, des secteurs très sensibles à l'environnement, en l'occurrence la reprise, note Isabelle Marouard. La production industrielle, souvent victime des suppressions de poste, y est peu représentée, voire inexistante. »
Les technologies de l'information et de la communication sont d'ailleurs le deuxième secteur porteur (derrière l'énergie) en termes d'implantations d'entreprise. Le nombre de celles-ci connaît une augmentation de 15 % au 3e trimestre 2010 par rapport à celui de 2009. « Avec une accélération particulièrement marquée en septembre », observe l'AEPI (Agence de développement économique Isère).Chantal Féminier