Les transporteurs entrent dans la danse

— 

La mobilisation va crescendo dans le secteur des transports de fonds et de marchandises, qui a amorcé ce lundi en Rhône-Alpes un mouvement de grève reconductible. À Chambéry, les salariés des entreprises Loomis et Brinks ont dans un premier temps paralysé leurs dépôts, avant d'occuper les locaux de la Banque de France, bloquant ainsi l'arrivée des convoyeurs non grévistes. En Isère, et plus particulièrement à Grenoble, où la mobilisation reste pour l'heure « en phase d'organisation », l'ensemble des syndicats du secteur a toutefois évoqué la possibilité de bloquer les ronds-points ce mercredi.
Par ailleurs, les responsables syndicaux prévoient d'ici quelques jours une forte mobilisation des transporteurs de marchandises. « Les routiers sont pour le moment peu mobilisés car le mouvement débute et beaucoup sont encore sur les routes ou hors du territoire national », précise Antoine Fatiga, responsable régional CGT.
Du côté des cheminots, la grève devrait être de nouveau suivie. La SNCF annonce que 60 % des TGV et 50 % des TER circuleront ce mardi.