Huit jeunes apprentis grenoblois à Shanghai

Manuel Pavard

— 

Les apprentis se sont entraînés hier en servant leur plat au restaurant d'application.
Les apprentis se sont entraînés hier en servant leur plat au restaurant d'application. — M.Pavard / pleins Titres

D'un côté, Shanghai, la « Perle de l'Orient », symbole de la Chine nouvelle, mégapole de plus de 20 millions d'habitants. De l'autre, Paul Bocuse, le « pape de la cuisine », chef multi-étoilé, désigné « cuisinier du siècle » par Gault-Millau. Deux mythes qui vont devenir réalité dès demain pour huit apprentis de l'IMT (Institut des métiers et techniques). Les jeunes Grenoblois s'envolent en effet pour l'exposition universelle de Shanghai, du samedi 9 au lundi 18 octobre. Destination : le prestigieux restaurant de Paul Bocuse, installé sur le pavillon de la région Rhône-Alpes.

« Une grande fierté »
Ce fabuleux voyage, ils en rêvent depuis six mois. En avril dernier, la région désigne l'IMT de Grenoble pour défendre ses couleurs à l'exposition universelle. Les deux formateurs, Patrick Armand et Pascal Bayle, sélectionne alors huit apprentis : trois cuisiniers (Charlène, Lucas et Ghislain), deux serveuses (Laura et Charlotte), une pâtissière (Manon) et deux chocolatiers (Loïc et Julien). Objec- tif : créer un plat du jour et un dessert, qu'ils auront l'honneur de préparer et servir aux clients. « Nous avons conçu nous-mêmes la recette en cherchant des idées chacun de notre côté », explique Charlène Estevao, élève de BP cuisine. Le résultat met l'eau à la bouche, avec un dessert à base de chocolat et fruit de la passion et un plat qui laisse rêveur : des cuisses de lapin en ballottines de foie gras avec pommes croquettes farcies aux trompettes des morts et jardinière de légumes en pousse-pousse glacé.
« Nous avons travaillé cette recette une partie de l'été et on la refait à chaque TP. » A l'approche du grand départ, Charlène compte les heures. « Je n'appréhende pas du tout, je languis même un peu. C'est un vrai challenge et une grande fierté de représenter la gastronomie française. En plus, aller en Chine, c'est un voyage qu'on n'a pas la chance de faire tous les jours ! »
Une page Facebook a été créée pour suivre leur périple : www.facebook.com, page « Huit apprentis de l'IMT à Shanghai ».

échange culinaire

Pour Patrick Armand, formateur en cuisine et restaurant, ce séjour sera placé « sous le signe de l'échange : on va amener nos connaissances et nos techniques mais surtout étudier leur façon d'aborder les cuissons. Les Chinois ont une autre approche de l'ingrédient ». Outre l'Expo universelle, les jeunes iront à la rencontre de professionnels locaux et visiteront des écoles hôtelières de Shanghai. « Le but est de créer un partenariat avec un CFA chinois pour des futurs échanges entre apprentis. »