EasyJet ouvre une ligne Liverpool-Grenoble

Chantal Féminier

— 

L'hiver, les Anglais peuvent se rendre directement de l'aéroport aux stations de l'Oisans.
L'hiver, les Anglais peuvent se rendre directement de l'aéroport aux stations de l'Oisans. — EasyJet

Décidément, les Alpes ont la cote auprès des Anglais. Après Birmingham, Bristol, Londres-Gatwick et Londres- Lutton, la compagnie EasyJet ouvrira le 8 janvier prochain et jusqu'au 26 mars 2011 une ligne au départ de Liverpool à destination de Grenoble-Saint-Geoirs. Champion des vols low cost, « l'aéroport grenoblois a déjà cinq destinations pour le Royaume-Uni, une pour l'Irlande, une pour la Belgique, une pour l'Allemagne et deux pour la Tchéquie », se félicite Jean-Louis Léger-Mattéi, directeur de l'Office de tourisme de l'Alpe d'Huez.On y attache beaucoup d'importance parce que 60 % de la clientèle qui atterrit à Saint-Geoirs va dans l'Oisans.»

12 millions de skieurs anglais !
C'est en effet une spécialité grenobloise : les compagnies charters ou à bas prix exploitent au maximum l'or blanc, en ouvrant des lignes pour la saison d'hiver uniquement. « Seul aéroport alpin à accueillir les deux majors du low coast, Ryan air et EasyJet », selon la direction, Saint-Geoirs attire une importante clientèle individuelle. Aussi des liaisons ont-elles été mises en place pour permettre aux skieurs de se rendre aisément dans les stations : outre les bus qui vont à la gare routière, depuis l'an dernier, deux navettes directes relient l'aéroport à L'Alpe d'Huez et aux Deux Alpes. Alors que, change oblige, les Britanniques boudaient il y a deux ans encore les stations françaises, Jean-Louis Léger est très confiant dans la saison à venir : «La hausse du cours de la livre par rapport à l'euro va très certainement relancer la fréquentation d'Outre-Manche. »
Et l'enjeu n'est pas mince : selon le directeur de l'Office de tourisme de L'Alpe d'Huez, l'Angleterre compte 12 millions de skieurs contre 10 millions en France !

«Tout le monde parle anglais»
« Nous avons 50 % d'étrangers à la station, poursuit Jean-Louis Léger-Mattéi, et parmi eux 80 % sont anglais. C'est une clientèle intéressante qui est présente du premier au dernier jour de ses vacances. Cela fait de nombreuses années que les Britanniques viennent passer une semaine dans l'Oisans. Mais depuis l'arrivée des low coast, les séjours de courte durée se multiplient. A la station, tout le monde parle anglais ! »

en savoir plus

Avec un aller-retour Liverpool-Grenoble le samedi et un autre le dimanche, les vols dureront entre deux et trois heures. Les tarifs varieront selon la période et l'anticipation de la réservation. Premier prix : 37,74 € TTC.