Deux classes de maternelle sauvées

Manuel Pavard

— 

Les parents d'élèves de l'école Mi-Plaine à Meylan se sont mobilisés lundi 6 septembre.
Les parents d'élèves de l'école Mi-Plaine à Meylan se sont mobilisés lundi 6 septembre. — DR

La carte scolaire iséroise 2010-2011 du 1er degré est enfin connue. Les derniers ajustements ont été dévoilés jeudi lors du Comité technique paritaire départemental (CTPD), réunissant l'inspectrice d'académie Monique Lesko et les syndicats. Dans l'agglomération grenobloise, plusieurs écoles primaires étaient concernées par ces ouvertures et fermetures de classes.
A Grenoble, l'école Jean-Racine, dans le quartier Teisseire, et l'école Malherbe sont dotées d'une classe supplémentaire. Faute de place, celle-ci sera attribuée à Malherbe. L'école de la Savane bénéficie également d'une création de poste.
A l'école grenobloise des Frênes et à celle de Mi-Plaine à Meylan, les parents poussent quant à eux, un ouf de soulagement. Dans ces deux établissements, en effet, le retrait d'une classe, d'abord envisagé, est finalement annulé. Déception en revanche du côté de Paul-Langevin, à Saint-Martin-d'Hères, avec la fermeture d'une classe.
Si l'on note moins de bouleversements dans l'agglomération pour l'enseignement élémentaire, l'école Paul-Langevin perd tout de même un poste. A l'inverse, plusieurs établissements gagnent une classe élémentaire : l'école Ampère à Grenoble, Le Rocher à Fontanil ou encore Mi-Plaine à Meylan. Présente lundi dernier dans cet établissement meylanais aux côtés des parents et enseignants, la députée (PS) Geneviève Fioraso s'est félicitée de cette issue heureuse.

« La mobilisation a payé »
« 34 élèves par classe, ce n'était pas acceptable ! Ces nouvelles sont la preuve que la mobilisation a payé. Je m'en réjouis car les premières années de scolarisation sont primordiales en matière d'enseignement et de socialisation de l'enfant. » Même satisfecit du côté de la maire (UMP) de Meylan, Marie-Christine Tardy, pour qui cette décision « démontre que les efforts de la municipalité en faveur de l'augmentation de la population meylanaise commencent à porter leurs fruits. »

effectifs en hausse

Les écoliers font leur rentrée en nombre cette année dans l'académie de Grenoble. Si la Savoie et la Haute-Savoie connaissent la hausse la plus importante dans le 1er degré, avec respectivement +331 (+0,8 %) et +380 élèves (+0,49 %), l'Isère n'est pas en reste avec 545 élèves supplémentaires (+0,42 %). Meylan ne fait pas exception : alors que le nombre des dérogations est stable, la ville compte 56 écoliers de plus par rapport à l'année dernière.