hadra trance festival, pas si vert que çA

— 

L'événement électro régional de l'été 2010 s'ouvre aujourd'hui, sur le stade de neige de Lans-en-Vercors. Jusqu'à dimanche, 5 000 festivaliers sont attendus au pied de deux scènes installées en plein air, pour vibrer au son d'une vingtaine d'artistes siglés psytrance, dub ou ambient. L'association grenobloise Hadra, organisatrice, a obtenu toutes les autorisations et a axé sa communication sur le respect de l'environnement : navettes collectives, incitation au covoiturage, feu et verre interdits, tri sélectif. Hadra souhaite même concourir au prix du « festival le plus vert 2 010 »
Cette volonté a fait réagir la Fédération Rhône-Alpes de la protection de la nature et la Ligue de protection des oiseaux. Elles dénoncent les « impacts très importants » que le festival va provoquer sur cet espace naturel sensible, en particulier sur les oiseaux qui nichent en ce moment : « La mortalité va être importante ». Elles demandent à Hadra et ses partenaires d'adopter « une vraie démarche éco-responsable ».