expulsions en vue a échirolles et lumbin

— 

Deux gros campements récents de gens du voyage font l'objet d'arrêtés d'expulsion signés mardi soir par le préfet de l'Isère.
A Lumbin, une centaine de familles d'évangélistes ont installé dimanche leurs 160 caravanes sur l'aire d'atterrissage des deltaplanes et sur un terrain de foot. Ils ont annoncé vouloir rester là une à deux semaines. Le maire de Lumbin a demandé l'expulsion en invoquant la gêne pour les activités touristiques et les coûts occasionnés. L'arrêté d'expulsion a été notifié hier aux familles, avec un délai de 24 heures La préfecture ne procédera à « une expulsion par la force que si elle ne provoque pas un trouble à l'ordre public encore supérieur à celui constitué par le campement ».
A Echirolles, les familles installées avec une centaine de caravanes dans le parc public de la Frange Verte, elles aussi théoriquement expulsables depuis ce matin, ont déposé hier un recours au tribunal administratif contre l'arrêté. Ce recours sera examiné demain.f. c.