Teisseire, une « tour de Babel » grenobloise

Manuel Pavard

— 

Mohamed Lacine, 50 ans, est né à Teisseire, Ahmed Bahloul et Boudjemaa Khellab y sont arrivés au début des années 1970. Membres actifs de l'association Fraternité Teisseire, ils ont vécu toutes les évolutions du quartier, dont ils sont devenus des mémoires vivantes. A l'occasion de son 50e anniversaire, ils nous racontent leur quartier, d'hier à aujourd'hui.

Une grosse solidarité entre habitants
Ahmed Bahloul et Boudjemaa Khellab ont débarqué en France il y a plus de soixante ans, fuyant la misère et la guerre en Algérie, pour grossir les rangs de la main-d'œuvre immigrée. La vie les a ensuite conduits dans ce nouveau quartier Teisseire, alors tout juste sorti de terre. « Le quartier s'est construit autour de ces familles maghrébines au début des années 1960 », raconte Mohamed Lacine. « Les gens arrivaient ici à la recherche d'une vie meilleure. » A l'époque, l'endroit est conçu pour que « les habitants se sentent bien », avec quelques tours et beaucoup d'espaces verts. C'est un quartier ouvrier – presque tous travaillent à l'usine Merlin Gerin toute proche –, familial, populaire et très cosmopolite : Maghrébins, Italiens, Portugais… « C'était le point de rencontre des exilés, mais la cohabitation n'a jamais posé aucun problème. » « Il y a toujours eu une grosse solidarité », affirme Ahmed Bahloul. Ils se souviennent des nombreux commerces aujourd'hui disparus et de l'identité originale de Teisseire : « On était très isolés, aucun bus ne circulait après 20 h. » Tout cela a changé depuis, mais ils ne partiraient d'ici pour rien au monde. Les problèmes actuels ? « Avant, c'était bien pire », rigole Boudjemaa Khellab.

Le programme des festivités

Associations, centre communal d'action sociale et ville de Grenoble célébrent ce 50e anniversaire. Petite sélection non exhaustive : 18 juin. 19 h : parcours photo à l'Ecole d'art. 19 h-21 h 30 : pique-nique géant et jeux au parc Ouagadougou. 20 h 30 : retransmission du match Algérie-Angleterre au gymnase Jouhaux. 19 juin. 11 h-12 h 30 : contes sur la mémoire du quartier à la bibliothèque et débat avec crieur public dans le jardin du Bassin. A partir de 19 h 30 : concerts gratuits place S. Allende avec notamment le groupe franco-azéri Kazak. 22 h : film documentaire Ondes voisines, place S. Allende. 20 juin. Histoire du Teisseire Football Club, au stade Raymond-Espagnac.