Les amoureux du cabriolet se donnent rendez-vous à Uriage

Florence Roux

— 

La Corvette de type C1 de 1961 de Jean Oltra défilera dimanche à Uriage.
La Corvette de type C1 de 1961 de Jean Oltra défilera dimanche à Uriage. — DR

Triumph, Alpha Romeo, Porsche : quelque 700 voitures anciennes, surtout des cabriolets, se rangeront dimanche sur les pelouses du parc des Thermes, à Uriage-les-Bains, pour le 11e rassemblement annuel du club des Véhicules anciens de Grenoble (Vag). De 9 à 18 heures, cette concentration permettra aux spectateurs (6 500 en 2009) de découvrir gratuitement des automobiles de rêve, stars de ciné ou souvenirs d'enfant. Elle est aussi le rendez-vous des amateurs de belles mécaniques, qui ont les mots des amoureux.
« Le cabriolet, c'est la voiture de l'été, des cheveux dans le vent, de Brigitte Bardot. C'est toute une époque », lâche dans un souffle Élisabeth Monange, secrétaire du Vag, propriétaire de deux Triumph. « En cabriolet, on ne va pas vite, on prend le temps de sentir l'odeur du foin, ajoute Philippe Chetail, vice-président et propriétaire d'une MGB de 1968. Cet amoureux de mécanique apprécie aussi la conduite incomparable de ces belles automobiles : «Rien à voir avec nos voitures actuelles, tellement aseptisées. », relève-t-il.
Cette année, une Corvette, cabriolet américain mythique des années cinquante-soixante sera célébrée sur le plateau central, à l'occasion du centenaire de la marque Chevrolet.
L'après-midi, dès 14 h, une vingtaine de propriétaires présenteront chacun la leur dans un défilé d'élégance, au son d'un orchestre de jazz. « Cette voiture est juste magnifique, s'enflamme Jean Oltra, garagiste et propriétaire d'une des vedettes du défilé. Et grâce à ses 5,7 litres de cylindrée et ses 240 chevaux, elle fait un beau bruit sourd, très rond. Exceptionnel. »