Grenoble: Un homme se pend dans sa cellule de dégrisement

FAITS DIVERS Un quadragénaire, placé en cellule de dégrisement au commissariat central de Grenoble mardi soir, s’est pendu avec un lacet de chaussure. Deux enquêtes ont été ouvertes...

Souhir Bousbih

— 

L'hôtel de police de Grenoble vu sur Google Maps.
L'hôtel de police de Grenoble vu sur Google Maps. — 20 MINUTES / CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS

«On s’oriente vers un suicide» a déclaré le parquet, alors que les conclusions d’une enquête judiciaire sont attendues dans la journée pour déterminer les causes du décès d’un homme de 41 ans, retrouvé pendu dans les locaux du commissariat de police de Grenoble.

L’homme a été interpellé dans la soirée de mardi après avoir jeté un caillou dans la vitrine d’une pharmacie: «Nous sommes intervenus mais la pharmacienne, qui connaissait l’individu, n’a pas souhaité porté plainte. Constatant qu’il était en état d’ébriété, nous l’avons conduit à l’hôpital, qui nous a fourni un certificat de non-admission. Et comme circuler ivre sur la voie publique est interdit, nous l’avons conduit en cellule de dégrisement», explique le commandant Josserand.

Un homme très malade

Conformément à la procédure, ses chaussures lui ont été retirées avant son placement en cellule. Seulement, l’homme a réussi à les récupérer par un procédé ingénieux: «Il a mouillé son t-shirt dans le coin toilettes pour le rendre plus lourd. Il l’a ensuite passé par le passe-plat pour atteindre ses chaussures, placées derrière la porte. Un fonctionnaire a remarqué ses agissements dans la caméra de surveillance et lui a retiré son t-shirt. Mais il n’a pas fait attention au fait qu’il avait gardé une chaussure», poursuit le commandant de police.

Une chaussure dont il a retiré le lacet et avec laquelle il s’est pendu en s’accrochant aux tuyaux de la geôle dans les toilettes. «Très défavorablement connu des services de police», l’homme était médicalement suivi pour des problèmes d’alcool et de drogue. Il était également atteint d’un cancer de la gorge, en stade avancé. Une enquête administrative est en cours pour comprendre si oui ou non, il y a eu un manquement de la part du policier.