Un braquage de bijouterie en procès

— 

C'est hier que s'est ouvert le procès du braquage de la bijouterie Jean Delatour de Saint-Egrève. Sur le banc des assises de Grenoble comparaissait un seul homme : Julien Merle. Confondu par son ADN, il a été arrêté en 2011. Il est suspecté de braquage, séquestration, vol à main armée et tentative de vol à main armée en récidive. Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2010. Dans la nuit du 13 mai, le directeur de la bijouterie et sa famille étaient pris en otage chez eux, à St Hilaire du Rosier, par trois individus. Ces derniers les avaient conduit de force à la bijouterie et contraint le directeur à l'ouvrir. Surpris durant leur braquage par les gendarmes, ils ont engagé une course poursuite et ouvert le feu. Ils avaient réussi à s'enfuir, laissant les otages sains et saufs. Merle encourt la perpétuité.