Les Grenobloises déjouent tous les pronostics en D1

Manuel Pavard

— 

La Polonaise Marta Domachowska.
La Polonaise Marta Domachowska. — Grenoble Tennis

On les disait promises à la lutte pour le maintien avec Orléans, loin des cadors Denain, Cormontreuil et Lagardère. Pourtant, les filles du Grenoble Tennis n'en finissent plus de surprendre dans ce championnat de 1re division. Tombeuses du rival orléanais en ouverture, elles ont ainsi poussé Denain dans ses derniers retranchements – défaite 4-2 avec deux matchs perdus 7-5 au 3e set – avant de dominer Cormontreuil (4-2), dimanche dernier. Un authentique exploit, avec notamment un double succès des recrues Michaëlla Krajicek et Marta Domachowska sur les soeurs Pliskova, pourtant favorites sur le papier.

Sans pression


«Les filles ont sorti des matchs de malades et se sont surpassées, s'enthousiasme leur coach Guillaume de Choudens. Même si Krajicek et Domachowska ont déjà été 30e et 40e mondiales, Cormontreuil possède une armada tchèque énorme, avec plusieurs joueuses dans le Top 100.» Deuxième de sa poule, le GT recevra le Lagardère Paris Racing de Kristina Mladenovic et Claire Feuerstein sans pression, ce mercredi. «Le maintien est déjà dans la poche et on n'a quasiment plus aucune chance de terminer premier. Il faudrait qu'Orléans batte Denain 6-0, je n'y crois pas trop.» L'objectif sera donc de «se faire plaisir pour essayer de garder la 2e place. Mais Lagardère est favori.» Cette dernière rencontre permettra aussi au coach de retrouver la Grenobloise Claire Feuerstein, aujourd'hui dans les rangs parisiens. « Je l'ai entraînée plus jeune. Ça fait plaisir de la revoir, surtout à ce niveau.»

■ Le même quatuor

Guillaume de Choudens reconduira contre Lagardère l'équipe tombeuse de Cormontreuil : Krajicek, Vrljic, Domachowska et Haring. Mercredi, à partir de 13 h, sur les courts du GT, rue du Repos.