Une cuisine anti-gaspillage

Manuel Pavard

— 

Le MIN pourrait accueillir cette cuisine solidaire au premier trimestre 2014.
Le MIN pourrait accueillir cette cuisine solidaire au premier trimestre 2014. — M. Pavard / Pleins Titres / 20 Minutes

Dans les cartons depuis plusieurs mois, le nouveau projet de Pierre Pavy, patron des restaurants Le 5 et Le Caffè Forté, est passé à la vitesse supérieure ces derniers jours. Allié à l'association Accueil SDF et à la Banque alimentaire, celui qui se définit comme un «restaurateur militant» était «à la recherche d'une cuisine pour reconditionner de la viande arrivant à date limite de consommation et la redistribuer aux plus démunis. Cette fois, on l'a trouvée, savoure-t-il. Ce serait dans les locaux du Marché d'intérêt national (MIN).»

50 kilos de viande par jour


«La viande viendrait de notre ramassage quotidien dans les grandes surfaces», précise Bernard Pery, président de la Banque alimentaire de l'Isère. Objectif : «travailler 50 kilos de viande par jour et, dans les 12 à 24 mois, passer à 200 kilos». Les portions de plats cuisinés seraient ensuite remises dans le circuit de distribution de la Banque alimentaire, soit 75 associations venant en aide chaque semaine à 550 personnes. «On est encore en train de préciser le cahier des charges de l'opération, explique Bernard Pery. On espère un accord avant la fin de l'année pour s'installer au MINau premier trimestre 2014 et livrer les premiers plats à la fin du trimestre.»

■ Collecte alimentaire

La Banque alimentaire de l'Isère organise sa collecte annuelle dans 127 magasins, vendredi et samedi. Outre des denrées alimentaires, l'association espère récolter du lait pour faire face à la pénurie actuelle.