Dans la roue d'Armstrong

Manuel Pavard

— 

Ben Foster, alias Lance Armstrong, dans la seule photo officielle du film.
Ben Foster, alias Lance Armstrong, dans la seule photo officielle du film. —

Un casting de choix – Ben Foster dans le rôle principal, Guillaume Canet, Jesse Plemons (Breaking Bad) –, plusieurs centaines de figurants... Débuté vendredi dernier, le tournage du film de Stephen Frears sur la vie de Lance Armstrong est sans conteste l'événement cinématographique de cette fin d'année, en Isère et dans les Alpes. En effet, «plusieurs scènes sont tournées jusqu'à la fin de cette semaine à l'Alpe d'Huez, Bourg d'Oisans, La Grave, et peut-être à Voreppe», indique l'Office de tourisme de l'Alpe d'Huez.

Accès au plateau interdit


On n'en saura guère plus, la production britannique ayant décidé d'interdire l'accès au tournage. «Les médias et le public ne sont pas autorisés sur le plateau», confirme Emma Robinson, attachée de presse du film. Seules quelques informations filtrent au compte-goutte sur ce biopic, intitulé provisoirement Cycling Project : une photo de Ben Foster dans la mythique montée de l'Alpe d'Huez et des bribes de scénarios. Le film suit ainsi l'ascension de Lance Armstrong, sa lutte contre le cancer et ses sept Tours de France gagnés, puis le système de dopage mis à jour par le journaliste David Walsh (incarné par Chris O'Dowd) et la chute du cycliste américain.

■ 850 figurants

Un casting a permis de recruter près de 850 figurants, hommes et femmes, âgés de 16 à 75 ans, pour la semaine de tournage. La plupart sont originaires d'Isère et des départements voisins.