120 ans et toutes ses dents

Manuel Pavard

— 

Les Grenobloises (au centre) sur la 1re marche du podium du huit féminin.
Les Grenobloises (au centre) sur la 1re marche du podium du huit féminin. — Eric Marie

L'Aviron grenoblois organise ce dimanche une régate pour fêter ses 120 ans. En un peu plus d'un siècle, le club s'est installé au sommet de la hiérarchie hexagonale, trustant la 1re place du classement général de 1997 à 2002, en 2009, 2011 et 2012. Illustration encore le week-end dernier, aux championnats de France sprints, avec deux médailles : l'or pour le huit féminin et le bronze pour le huit mixte.

Le huit féminin encore titré


Une «consécration» pour Lea Duret, titrée pour la seconde fois de l'année avec le huit féminin : «On y allait pour gagner. C'était la première fois que je ramais sur 500 m – au lieu de 2 000 m habituellement. Les écarts ont été plus réduits qu'en juin.» Pour Alain Waché, ce titre était également «l'objectif minimum. Cela permet d'asseoir cette domination en huit localement et nationalement.» Le coach des seniors espérait pourtant «un peu mieux pour les autres bateaux», tel le huit masculin, 12e. Avec ces médailles, ajoutées aux deux titres nationaux en juin et aux podiums internationaux des rameurs grenoblois, le bilan est bon pour l'Aviron grenoblois. «Reste à traduire ces succès au niveau olympique, estime Alain Waché. La saison d'Edouard Jonville a été tronquée et Noémie Kober doit encore franchir un cap.»

■ Isère EDF Trophy

L'Aviron grenoblois organise ce samedi, au pont d'Oxford, la 12e édition de l'Isère EDF Trophy. Le lendemain du grand challenge inter-entreprises, une régate est prévue pour les 120 ans du club.