Un employé se suicide au travail

S.B

— 

Malek Mohdeb, un ouvrier de la société Fimurex Planchers, s'est pendu dans son entreprise, jeudi 26 septembre, à Domène. L'homme fêtait ce jour-là ses 51 ans. Si les circonstances du drame restent à éclaircir, l'homme a laissé des lettres à ses proches dans laquelle il explique son geste et les engage à déposer plainte pour « harcèlement au travail ». L'avocate de la famille, Maître Germain Phion, s'est exprimée au micro de France 3 Alpes : «C'est un monsieur qui n'a jamais rien dit à son épouse et ses quatre filles. La seule parole qu'il a tenue, il l'a tenue à titre posthume dans un message où il demande de déposer plainte auprès du procureur de la République pour du harcèlement subi de la part de ses collègues». Une consigne que la famille a suivi en déposant plainte contre X lundi 30 septembre. La Compagnie de gendarmerie de Meylan a ouvert une enquête pour déterminer les causes du décès et suivre la plainte. Malek Mohdeb avait fait l'objet d'un suivi pour une dépression et reprenait depuis peu son activité.