Grandes ambitions à gauche

Manuel Pavard

— 

Les membres du rassemblement devant le restaurant Le 5, vendredi.
Les membres du rassemblement devant le restaurant Le 5, vendredi. — Pascal Clouaire

Cette fois, ça y est ! Après des mois de pourparlers et de réunions, le Réseau citoyen, rejoint par Europe Ecologie-Les Verts, l'Ades et les Alternatifs, se lance officiellement dans la bataille des municipales. L'équipe a ainsi présenté vendredi son appel pour «Une ville pour tous». «Le rassemblement a vocation à s'élargir le plus possible – hors de la droite – tant qu'il y a un accord sur le contenu», précise Pascal Clouaire, porte-parole du Réseau Citoyen.

« Valeurs écologistes »


«On construit un projet avec des valeurs citoyennes et écologistes, ajoute le physicien Claus Habfast, et non de belles déclarations sur le rayonnement de la future métropole européenne», allusion à une «équipe sortante à bout de souffle». L'objectif est clair : «arriver en tête au 1er tour et créer une dynamique permettant de changer de majorité». Le retrait de Michel Destot au profit de Jérome Safar ne change rien. «C'est bonnet blanc et blanc bonnet, ironise Enzo Lesourt, porte-parole d'EELV Grenoble. On n'a pas à commenter les choix des élus socialistes qui se répartissent les postes dans les couloirs.» Quant au choix de la liste, il ne se fera que «dans un deuxième temps. Il faut quelqu'un qui rassemble, donc une tête de liste crédible.»

■ Réunion ce samedi

Le rassemblement présentera son projet lors d'une réunion publique, ce samedi, à 15 h, à la Maison des associations. Son appel pour «Une ville pour tous» a déjà recueilli près de 200 signatures.