Le GF souverain à domicile

Manuel Pavard

— 

Yahia-Bey, en pleine bourre, a encore débloqué la situation face à Nice.
Yahia-Bey, en pleine bourre, a encore débloqué la situation face à Nice. — Alain Thiriet

Deux matchs à domicile, 5 buts pour, 0 but contre. Le bilan du GF38 au Stade des Alpes est pour l'instant quasi parfait. Une vraie satisfaction pour Olivier Saragaglia qui note d'ailleurs que ses protégés sont «tombés, avec Martigues et Nice, sur les deux plus belles équipes du groupe ». Samedi, les jeunes Niçois ont affiché un visage séduisant et joueur : le type d'adversaire qui réussit traditionnellement bien aux Grenoblois. Mais ce week-end, à Marignane, ce sera une autre paire de manches. Le coach isérois s'attend ainsi à «un combat féroce, sur un terrain petit».

Large palette tactique


Pour viser la montée, le GF38 devra de toute façon aller chercher des points à l'extérieur, d'autant que trois déplacements successifs se profilent. Il pourra pour cela compter sur une large palette tactique. Face à Nice, Grenoble a ainsi débuté en 4-2-3-1 avec Cianci positionné plus haut, en soutien des attaquants, avant de passer en 4-3-2-1 puis en 4-4-2. «C'est ce que je souhaitais, avoir des joueurs polyvalents, se félicite Olivier Saragaglia. J'ai changé deux fois de système, ce qui nous a permis de trouver la faille. On se jetait dans l'entonnoir en passant par l'axe, du coup j'ai mis des joueurs de couloir. » Un coup de maître à rééditer.

■ Le GF dans le top 5

Grâce à sa victoire contre la réserve de l'OGC Nice, Grenoble remonte à la 5e place du classement du groupe C de CFA, à trois points du leader Hyères et deux points de Monaco, 2e.