Ils dessinent pour Arthaud

Souhir Bousbih

— 

Le dessin de Pierre Ballouhey.
Le dessin de Pierre Ballouhey. — P;BALLOUHEY

C'est ce qu'on appelle un juste renvoi d'ascenseur. Touchés par la menace de fermeture qui plane sur la librairie Arthaud, 57 dessinateurs européens ont répondu présents à l'appel de Fabrice Eyraud, gérant du rayon BD. «J'ai demandé à des auteurs que je connaissais de m'envoyer un dessin. J'en ai reçu au total 76, signés de noms célèbres et d'illustrateurs locaux » explique le gérant, employé depuis 32 ans. L'idée lui est venue de les réunir dans une BD, Dessine-moi Arthaud (10€), dont les benéfices iront à un fonds de soutien.

Des auteurs très engagés


Pierre Ballouhey, dessinateur humoristique, fait partie de l'aventure. Fermer Arthaud est pour lui «incompréhensible » car «c'est une librairie extraordinaire, avec des vendeurs compétents ». Cled'12, alias Jacques Serdat, partage cet avis : «c'est triste et bizarre de voir une librairie aussi emblématique menacée de fermeture. Quand on va dans cette librairie, les gens nous guident, savent de quoi ils parlent, ce qui est rare de nos jours. Et puis, c'est une mauvaise nouvelle pour les autres librairies à côté. Si Arthaud ferme, elles ont du souci à se faire. Il y a un risque d'effet boule de neige. » Même constat pour Tommy Redolfi, qui s'est inspiré du célèbre Radeau de la Méduse pour son dessin : «la détresse de tous ces employés m'a rappelé le tableau, l'image de gens qui lancent un appel de détresse. Arthaud, c'est quand même tout un symbole. C'est une librairie qui a plus de deux siècles.Si elle fermait, il y aurait des questions à se poser. Est-ce qu'il faut vendre 150 000 exemplaires pour pouvoir continuer à vivre de ce métier ? Je grossis volontairement le trait, mais dans quelques années, y n'y aura peut-être que du Astérix dans les rayons » déclare-t-il, la voix teintée d'amertume..

■ Un automne actif

L'association «Les amis d'Arthaud » organise le 12 octobre un concert gratuit dans le Jardin de Ville. Des noms de la scène grenobloise circulent, mais la programmation n'est pas arrêtée.