Les exilés chiliens ont la parole

Souhir Bousbih

— 

Le 11 septembre 1973, le coup d'Etat mené par la junte militaire au Chili poussait à l'exil des milliers de réfugiés politiques, dont un grand nombre sont devenus Grenoblois. Parmi eux, Marcos Alegria, 61 ans. Militant du MIR (mouvement d'indépendance révolutionnaire), il est arrêté en 1976 et déclaré comme «disparu politique». Bénéficiant d'une commutation de peine, il est libéré un an plus tard et envoyé en France. «J'ai été forcé de quitter mon pays. Je suis arrivé à Paris puis en Haute-Savoie mais des amis chiliens installés à Grenoble m'ont invité à les rejoindre.» Un choix qu'il n'a jamais regretté.

«Une ville solidaire»


Comme trois cents chiliens arrivés à l'époque dans la capitale des Alpes, Marcos Alegria a bénéficié d'une politique municipale attentive au sort des réfugiés d'Amérique Latine. «La mairie d'Hubert Dubedout a financé la création d'un centre d'hébergement pour les réfugiés d'Amérique Latine, se souvient Jo Briant, fondateur du Centre d'information inter-peuples. Et des aides financières existaient.» Patrick Chenin, enseignant-chercheur retraité, rappelle quant à lui que «des relations universitaires de longue date existaient entre Grenoble et le Chili. Il y avait des échanges entre géologues, économistes, physiciens…»

Pendant la présidence Allende, une délégation syndicale grenobloise s'est même rendue sur place pour observer les événements en préparation. Des liens se sont noués. Ce n'est donc pas un hasard si un collectif Chili s'est monté en février 2013 dans la capitale des Alpes pour rendre hommage aux victimes de la dictature. Marcos Alegria en fait partie : «Nous avons toujours dénoncé la dictature et nous continuerons à la faire», dit-il.

■ Manifestations anniversaires

Le collectif Chili «1973-2013 : Mémoires et Résistances» propose jusqu'au mois de décembre plusieurs manifestations pour rendre compte des années Pinochet. Une conférence débat autour du livre de Franck Gaudichaud «Chili 1970-1973, 1 000 jours qui firent trembler le monde» se tiendra demain dès 20 h à la Maison des Associations en présence de l'auteur. Tout le programme sur : https://sites.google.com/site/chili19732013isere/.