La fréquentation dopée par le Tour de France

Manuel Pavard

— 

L'Alpe d'Huez sort d'un bel été.
L'Alpe d'Huez sort d'un bel été. — Laurent Salino / OT L'Alpe d'Huez

«L'été, il y a les saisons avec Tour de France et les saisons sans.» Le constat de Bruno Bernabe, directeur des Gîtes de France Isère, rejoint les conclusions d'Isère Tourisme : avec 800 000 à 1 million de spectateurs estimés sur le parcours de l'Alpe d'Huez, le 18 juillet, le Tour a «permis de booster l'activité estivale iséroise». En attendant le bilan définitif, dévoilé début septembre, les premières tendances dessinent une saison correcte. Fin juillet, la fréquentation touristique des hébergements apparaissait déjà en hausse par rapport à 2012 et stable comparée aux cinq étés précédents.

Bon bilan dans l'Oisans


Les Gîtes de France Isère sont «en progression sur les deux mois, avec 65 % de taux d'occupation en juillet (contre 60 % en 2012) et 75 % en août (70 % en 2012), indique Bruno Bernabe. On a eu une très forte hausse la semaine du Tour, du 13 au 20 juillet, avec un taux de 75 % et on a dépassé les 90 % la première quinzaine d'août : du jamais vu depuis des années !» A l'Alpe d'Huez, «la saison a été très bonne, notamment grâce aux événements sportifs, avec des nuitées multipliées par quatre la semaine du Tour (30 000 à 120 000), se félicite Dominique Vassal, directeur de la centrale de réservations. Je suis surpris, car la fréquentation a été très bonne jusqu'au 25 août.» Même constat aux 2-Alpes où Gilles Vanheule, directeur de l'office de tourisme, évoque «un bilan plutôt positif (+3 à 5 points par rapport à 2012)», dopé par l'événementiel, le ski d'été et le VTT.

■ Clients étrangers

L'Isère accueille, chaque été, près d'un million de nuitées étrangères dans les hébergements marchands, soit 28% des vacanciers. Même constat cet été, en partie grâce au Tour de France.