Yahia-Bey, le Monsieur plus

Manuel Pavard

— 

Yahia-Bey a débloqué la situation avec un exploit individuel, après la reprise.
Yahia-Bey a débloqué la situation avec un exploit individuel, après la reprise. — Alain Thiriet

Le public du Stade des Alpes a scandé son nom après la victoire grenobloise face à Martigues (3-0), samedi. Auteur d'un doublé, dont un premier but superbe, Aïssa Yahia-Bey a survolé la rencontre, volant la vedette à Nassim Akrour, très attendu pour son retour au GF38. L'homme du match a néanmoins loué le rôle de son nouveau coéquipier : «Quand on a Nassim Akrour dans son équipe, c'est plus facile. Tout le monde se focalise sur lui, ça nous laisse plus d'espaces. »

Dents longues et envie


Une bonne chose pour le GF38 qui aura besoin d'un Yahia-Bey au top pour monter en National ; le Grenoblois dispose en effet d'un talent au-dessus du lot, qu'il n'a pas toujours montré l'an passé. «Je n'ai pas fait une saison dégueulasse au niveau des stats mais j'ai manqué de régularité et eu quelques moments difficiles, reconnaît-il. C'est passé, maintenant tout va bien pour moi et ma famille.» L'homme est en effet un affectif, qui «aime bien [se] sentir utile pour s'épanouir » et ajoute : « Dans tous mes clubs, j'ai toujours eu un rôle important.» Yahia-Bey, qui assure «prendre plus de plaisir à faire marquer qu'à marquer », démarre la saison « avec les dents longues et beaucoup d'envie», concluant : « S'il n'y a pas la réussite, je pense que ce sera ma dernière.»

■ Samedi à Rodez

Actuellement 7e au classement, à trois points du leader Hyères, le GF38 se déplace ce samedi, à 20 h, chez la lanterne rouge Rodez. Prochain match à domicile le 7 septembre, face à l'OGC Nice B.