Un nombre d'attaques stable en Rhône-Alpes

— 

Disparu de France en 1910, le loup y a fait son retour dans les années 1990. Il est désormais présent dans toutes les Alpes, notamment en Isère. Selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), la présence de groupes de loups sédentarisés est ainsi attestée dans l'Oisans, le nord de Belledonne, le Vercors et le Taillefer. «On ne peut donner qu'un nombre minimum d'animaux détectés car on suit les empreintes et ils marchent parfois dans les mêmes traces, explique Eric Marboutin, chef de projet du Réseau loup de l'ONCFS. 250 loups sont aujourd'hui recensés en France, dont 95 % dans les Alpes. On a environ 20 % d'accroissement annuel mais c'est plutôt stable dans la région.» Même stabilité en Rhône-Alpes pour le nombre d'attaques de troupeaux, passé de 297 en 2011 (dont 59 en Isère) à 319 en 2012 (dont 46 en Isère). En revanche, «il y a eu une forte hausse au niveau national, avec 1874 attaques en 2012, contre 1416 en 2011», souligne Eric Marboutin. Une augmentation due en partie aux Alpes-Maritimes qui, avec 764 attaques indemnisées l'an passé, représentent 40 % du total national. M. P.