Les jeunes dans les starting-blocks

Laura Howlett

— 

Hayet, Sarrah et Nour sont venues faire du repérage avant le premier jour
Hayet, Sarrah et Nour sont venues faire du repérage avant le premier jour — Laura Howlett/ Pleins Titres / 20 minutes

AJ-1 des soldes, de nombreux jeunes étaient déjà au centre commercial Grand Place : « shopping addicts » venus faire du repérage ou anti-soldes préférant éviter la foule ? 20 Minutes a mené l'enquête.

Bons plans entre amis


Pour Sarah et Mélissa, étudiantes grenobloises «soldes ou pas, il faut renouveler sa garde robe avant de partir en vacances ». « On étaient pressées pour boucler nos valises, expliquent-elles, mais de toute façon, on fait du shopping toute l'année.» Hayet, Sarrah et Nour sont, elles, venues faire un repérage entre copines : «Nous voulions savoir si ça valait le coup de revenir demain, affirme Hayet. Des magasins ont commencé à afficher leurs réductions : les soldes, c'est intéressant pour s'acheter les vêtements qui coûtent cher en temps normal, surtout pour des jeunes.» Avis partagé par Choisi, étudiant grenoblois venu repérer les bons plans avec son ami Safir : «C'est souvent plus cher pour un garçon de s'habiller que pour une fille, alors on essaye de profiter des soldes pour se venger et faire des bonnes affaires, mais elles partent vite.» Et côté budget alors ? «Je mets de côté 100 € pour me faire plaisir chaque été», confie Sarrah. Technique différente pour Choisi, qui «travaille exprès pour le shopping».