La clinique des Cèdres innove

Laura Howlett

— 

C'est une première européenne : la clinique des Cèdres d'Echirolles procède à un dépistage en soixante-douze minutes chrono des bactéries pathogènes multirésistantes chez tous les patients entrants. Cette innovation est permise par un robot de pointe, le GeneXpert Infinity 80, dont l'unique nouvelle version équipe le laboratoire de la clinique depuis 2012.

Les bactéries, comme le staphylocoque doré et le streptocoque B, sont détectés par biologie moléculaire dans l'ADN des patients. La clinique peut ainsi maîtriser les infections néonatales précoces ou nosocomiales, c'est-à-dire contractées pendant l'hospitalisation.

Un maillon de la chaîne


«La machine ne fait pas tout, affirme le Dr Guillaume Richalet, médecin infectiologue, PDG de la clinique. Elle nous permet de faire plus rapidement ce qui nous prenait avant quarante-huit à soixante-douze heures avec un test classique. La véritable innovation, c'est l'organisation de la chaîne de soins que l'on a mise en place : il faut que tout le personnel soit réactif pour anticiper l'infection. Les patients positifs au test sont ensuite isolés très rapidement, décontaminés par médicaments et identifiés avec un code de couleur pour que l'on puisse suivre leur hospitalisation sans risquer de transmission avec d'autres patients.»

Des efforts récompensés par quatre prix cette année, dont le Prix Innovation au service de la sécurité du patient et le Trophée de l'Hospitalisation privée. « C'est une reconnaissance, se réjouit le directeur. Aujourd'hui, certaines personnes préfèrent se faire soigner chez nous pour cette raison et d'autres établissements de santé viennent voir notre travail pour s'en inspirer.»

■ Le CHU fête sa 200■ e■ greffe pulmonaire

Le CHU de Grenoble célèbre lui aussi ses progrès d'innovation dans le domaine de la transplantation : il fête vendredi sa 200e greffe pulmonaire, avec un symposium grand public organisé pour l'occasion à la faculté de médecine de la Tronche. Depuis la première greffe grenobloise de ce genre en 1990 par des chirurgiens pionniers en la matière, de nombreuses avancées ont été réalisées par le CHU sur le traitement de l'insuffisance respiratoire.