Lumière sur des portraits de nuit

Laura Howlett

— 

Avis aux noctambules : à l'occasion de la Nuit européenne des musées, le Centre de culture scientifique, technique et industriel (CCSTI) de la Casemate propose samedi d'expérimenter un procédé photographique artistique et novateur, le light painting.

Des arabesques de couleurs


«Nous invitons le public à réaliser des photographies personnalisées en light painting en présence de l'artiste Jadikan, explique le responsable de communication du CCSTI, Alexandre Foray. Samedi, jusqu'à 1 h du matin, tout le monde peut venir se faire tirer le portrait et repartir avec sa version numérique.» L'artiste revient sur le procédé du light painting : «Photographie signifie littéralement écrire avec la lumière. C'est ce que permet de faire cette technique. Le sujet plongé dans le noir est photographié pendant une durée d'exposition relativement longue, le temps de dessiner autour de lui des arabesques de couleurs avec des lumières éclairant son visage.»

Ce procédé original aurait été inventé par Man Ray en 1937 et utilisé par de grands artistes tels que Picasso. «Avec l'apparition de nouvelles technologies, comme l'appareil photo numérique ou l'éclairage par LED, les possibilités d'innover se sont démultipliées, explique Jadikan. Il n'y a d'ailleurs pas de matériel préexistant, toute sorte de sources lumineuses peut devenir un pinceau de ma palette. C'est un art proche de la photographie, mais aussi du street art par sa dimension de performance : l'objectif ne saisit pas un instant, mais fige un véritable espace-temps.» D'autres ateliers créatifs seront proposés à la Casemate durant le week-end.