Dernier coup de volant

Frédéric Sougey

— 

Léa Palermo et le GUC sont dorénavant à une marche du Top 12.
Léa Palermo et le GUC sont dorénavant à une marche du Top 12. — Jeannouch /GUC Badminton

Le 4 mai, l'équipe fanion du Grenoble Université Club Badminton affrontera l'équipe d'Ezanville-Ecouen avec pour enjeu une place parmi l'élite. C'est fort d'un parcours presque parfait que les Gucistes se présenteront pour cette échéance finale. «On pensait que ce serait peut être un peu plus dur. On a eu pas mal de réussite, surtout sur le début, ce qui nous a mis dans une bonne dynamique», se réjouit Guillaume Gailly, le coach de l'équipe. «Pour notre seul faux pas, on a un peu tout cumulé avec notamment un repas qui est mal passé pour certaines qui n'ont pas choisi le bon plat !»

Une montée qui inquiète


Des certitudes sportives qui s'accompagnent néanmoins d'une certaine inquiétude. «Serait-ce une bonne chose de monter dès cette année ? On se pose actuellement la question avec les dirigeants, explique Gailly. Si jamais on remonte, ce sera un indéniable succès, mais l'année prochaine serait très compliquée. Avec un an de plus en N1, on pourrait récupérer deux joueurs supplémentaires et ainsi avoir une équipe plus efficace pour le Top 12.»

L'entraîneur isérois se veut tout de même rassurant : «Sportivement on n'a pas envie de perdre. Les joueurs alignés donneront le maximum.»

■ à Clémenceau ?

Si la Fédération accepte que la rencontre soit avancée à 13 h, ce barrage devrait se dérouler à la Halle Clémenceau de Grenoble, le 4 mai.