«On ne parle pas de l'envers d'Internet»

Véronique Vigne-Lepage

— 

Pluseurs lecteurs de Magali Aïta ont dit se retrouver dans les situations qu'elle décrit.
Pluseurs lecteurs de Magali Aïta ont dit se retrouver dans les situations qu'elle décrit. — Bernadette BUZARE

Le jour, Magali Aïta est directrice sport et culture de la Communauté de communes du Grésivaudan et maman de trois enfants. La nuit, elle devient «La chouette bavarde», blogueuse hyperactive. Après avoir publié des nouvelles sur le net, elle voit aujourd'hui son premier roman édité*. L'Amour au bout du clic se déroule entre réseaux virtuels et rencontres bien physiques.

Comment passe-t-on des chats au roman ?

Ecrire est pour moi un sas de décompression, pour un site d'auteurs comme pour un blog au public plus large. Internet me permet d'avoir des échanges directs avec les lecteurs. Certains m'ont exprimé leur intérêt pour

L'Amour au bout du clic

, que j'avais commencé à publier par épisodes.

Pourquoi avoir écrit sur les rencontres en ligne ?

Vous situez cette histoire en Isère. Etait-ce important ?

Quelles sont les premières réactions à la publication ?