Le film court fait son festival en 3D

Chantal Féminier

— 

Les sept étudiants de l'IUT GEA préparent leur projet depuis le mois d'octobre.
Les sept étudiants de l'IUT GEA préparent leur projet depuis le mois d'octobre. — DR

Né d'un projet étudiant, le Festival du court-métrage en 3D connaît cette année sa troisième édition qui pourrait bien l'emmener sur la voie de la pérennité : «Chaque année depuis 2011, des étudiants de l'IUT GEA reprennent ce thème comme projet dans le cadre de leur formation. Il y a donc de grandes chances qu'il soit institutionnalisé», explique Luc Palomo, l'un des sept étudiants aux manettes de cette 3e édition. Passionné de cinéma, Luc poursuit comme ses camarades un double objectif : «Faire connaître au public la 3D et les réalisateurs qui l'utilisent et montrer qu'elle est accessible à tous.» Selon l'étudiant, qui a lui-même découvert le procédé en organisant le festival, pas besoin d'avoir de gros moyens pour y recourir : «Si l'on ne dispose pas d'un équipement 3D, on peut filmer avec deux caméras, positionnées à 5 ou 10 cm de distance, explique Luc. Il suffit ensuite de superposer les images au montage.»

Dix films en compétition


Pour les amateurs du genre, dont les élèves du lycée du Grésivaudan, invités privilégiés du festival, les organisateurs ont prévu une heure et demie de conférences présentant le procédé. Suivra la projection des films en compétition, en présence des réalisateurs : dix courts-métrages de quatre à quinze minutes. Dans le jury sera présent le directeur du Festival du court-métrage en 3D de Barcelone, l'un des rares festivals du genre en Europe. Près de 300 personnes sont attendues au Pathé Chavant.

■ pratique

Le festival aura lieu mardi au cinéma Pathé Chavant. 16 h-17 h 30 : conférences-débats sur la 3D ; 18 h : projection des 10 courts-métrages en compétition, délibération du jury, remise des prix ; 20 h : rencontre avec les équipes autour d'un buffet. Entrée : 3,50 €.www.festival3d.sitew.com, www.facebook.com/festival3d.