Le GVUC sans pression

Manuel Pavard

— 

Après trois semaines de break, le GVUC retrouve le chemin des parquets ce samedi, à Malherbe, face au Vendée VBC Herbretais. Derniers à trois journées de la fin des play-offs, les Grenoblois n'ont plus rien à craindre ni à espérer et se préparent donc à une fin de saison en roue libre. Si l'équipe des Herbiers, actuellement 3e, s'annonce comme un rival coriace, Claudio Zulianello n'entend pas jouer les victimes expiatoires : «On va avant tout essayer de gagner nos deux matchs à domicile. Si on s'impose à Saint-Louis, ce sera du bonus.»

Trop tôt pour la montée


Le coach grenoblois ne se fixe «plus d'objectif en terme de classement. Affirmer qu'on pouvait viser la montée, c'était une bêtise. Certains se sont vus un peu trop beaux. Aujourd'hui, on est à notre place.» Performant en saison régulière, contre des adversaires plus faibles, le GVUC est tombé sur «plus fort que lui» en play-off. «On aurait pu mieux démarrer sans la blessure de Nenad Dimitrieski mais de toute façon, notre irrégularité face aux gros ne pardonne pas», estime Claudio Zulianello. Pour le club isérois, ces trois derniers matchs serviront surtout à «préparer la saison prochaine. Si on va en play-off, on les abordera avec une mentalité différente.»

■ Au complet

Le GVUC disposera d'un groupe au complet pour la réception des Herbiers. Trois jeunes seront incorporés à l'équipe 1 jusqu'à la fin des play-offs.