Grenoble au four et au Moulins

Manuel Pavard

— 

Bien sûr, il restera ensuite sept journées, dont les réceptions importantissimes de Strasbourg et Mulhouse, les 11 et 25 mai. Pourtant, à l'heure du décompte final, cette 27e journée de CFA aura sûrement pesé lourd dans la balance. Hasard du calendrier, deux oppositions entre prétendants à la montée sont en effet programmées ce samedi. «Ça peut être une journée décisive, confirme Olivier Saragaglia. Il y a Moulins-Grenoble et Strasbourg-Mulhouse mais il ne faut pas oublier Raon-l'Etape qui va à Sochaux, sans doute renforcé par quelques pros (l'équipe 1 jouant la veille), et La Duchère qui joue un derby difficile à Villefranche. Les équipes qui gagneront frapperont un grand coup sur le plan psychologique.»

Difficultés à l'extérieur


L'entraîneur grenoblois s'attend à «un match ouvert, face à une équipe de Moulins qui cherche toujours à jouer, se projette vite vers l'avant et ne balance pas de longs ballons. Il pourrait y avoir des buts.» Le GF38 devra en tout cas remédier à ses récentes difficultés à l'extérieur. «A domicile, on est capable d'exploser n'importe qui mais on a subi deux défaites non méritées au PSG et à Sochaux, concède Olivier Saragaglia. Pour monter, il faudra aller chercher au moins deux victoires sur les quatre derniers déplacements.» La bonne nouvelle vient de l'infirmerie qui se vide. «On le voit à l'entraînement : il y a du rythme et de l'engagement. Cela donne une concurrence intéressante pour le sprint final.»

■ Un groupe quasiment au complet

Le staff du GF38 devrait disposer d'un groupe quasiment au complet pour le déplacement à Moulins. Aissa Yahia-Bey et Hamadi Ayari reviennent en effet de suspension, tandis que Marius M'Baiam et Hugo Cianci ont retrouvé leurs moyens. Seuls manqueront à l'appel Fabien Tissot-Rosset, suspendu, et Malek Cherrad, toujours blessé.