«Nos enfants ont droit aux vacances comme les autres»

Chantal Féminier

— 

Antoine, 7 ans, et sa maman Servane.
Antoine, 7 ans, et sa maman Servane. — DR

Antoine aura 7 ans dans trois semaines. Accueilli en période scolaire à l'Institut médico-pédagogique (IMP) Ninon-Vallin, à Grenoble, il est, le reste du temps, dans sa famille. «Il n'existe pas dans l'agglomération de centre de loisirs adapté», explique sa mère, Servane Hugues. Polyhandicapé, Antoine «demande un accompagnement de chaque minute, poursuit-elle. Mais il a des vacances comme les autres. Or ces périodes sont, pour nous, source d'angoisse.»

« Une mixité qui fait du bien »


C'est pour donner à son fils l'occasion de changer de cadre pendant les congés, de découvrir d'autres enfants et d'autres jeux, que Servane a pris contact avec les Centres de loisirs Pluriel. Avec d'autres familles, elle projette d'en ouvrir un bientôt dans l'agglomération. «Créés il y a 20 ans, notamment dans l'Ouest, ces centres sont installés dans des écoles mises à disposition pendant les vacances, explique Stéphanie Scipilliti, maman d'une petite Clara de 6 ans et demi, elle aussi admise à l'IMP Ninon-Vallin. Ils accueillent des enfants valides et handicapés. Une mixité qui fait du bien aux uns et aux autres et fait évoluer les mentalités.»

Estimé à 90000 € par an, le budget bénéficera de la participation de la CAF et des parents, «mais il reste 52 000 € à trouver», notent les fondatrices qui seront reçues ce mardi à la mairie de Fontaine, une ville qui fait campagne contre les discriminations. «Nous frappons à toutes portes, en espérant ouvrir le centre à la Toussaint 2014.»

■ Le projet

Le centre de loisirs Pluriel de l'agglomération accueillerait hors période scolaire 24 enfants de 3 à 13 ans, dont au moins 10 handicapés. Il proposerait des activités, des sorties… Les parents intéressés peuvent contacter Servane Hugues au 06 16 32 13 26.