Les cadres très attirés par la région

— 

Le cabinet de recrutement Page Personnel vient de livrer les résultats d'une enquête nationale réalisée auprès des cadres de premier niveau, techniciens et employés qualifiés sur l'attractivité des régions. Rhône-Alpes apparaît comme étant «de loin, la région où l'on s'installe et où l'on reste le plus pour des raisons professionnelles», ses deux «métropoles dynamiques, Lyon et Grenoble, concentrant de très nombreuses opportunités». Didier Pasquini, président du syndicat CFE-CGC métallurgie Isère, est le premier à valider ce constat qu'il explique par «le tissu d'entreprises, le lien très fort qui existe ici entre technologie, recherche et enseignement». Lui-même venu à Grenoble «avec plaisir» il y a 15 ans pour travailler chez HP, «à un moment où [il cherchait] à [s']enraciner quelque part», il apprécie la proximité de poids lourds tels que St Microelectronics, Soitec, Becton Dickinson… : «On sait que l'on peut changer d'employeur sans déménager.» D'ailleurs, seules 49 % des personnes interrogées se disent prêtes à quitter la région, contre 65 % en Ile-de-France. C. F.