Une nouvelle idée de câble dans le ciel grenoblois

Manuel Pavard

— 

Le tram aérien de Rio conçu par Poma.
Le tram aérien de Rio conçu par Poma. — K. Thibaudon/Poma

Jean-Yves Poirier aime sortir des sentiers battus. Le maire UMP du Fontanil-Cornillon avait ainsi organisé, en octobre, un référendum sur la piétonnisation du centre-ville. Jeudi, l'élu a lancé un nouveau pavé dans la marre en dévoilant son idée de transport par câble entre Voreppe et Grenoble. «Ma commune est touchée par les problèmes de circulation, avec 100 000 véhicules par jour dans la cluse de Voreppe et des rues devenues des voies de délestage, souligne-t-il. Je suis heureux de l'arrivée du tram E au Fontanil et du futur élargissement de l'A480, mais ça ne suffit pas.»

«Outil touristico-économique»


Jean-Yves Poirier imagine un tracé reliant le péage de Voreppe à la gare de Grenoble, via le Polygone scientifique. Les télécabines, d'une capacité de 35 à 40 places, pourraient transporter 3 500 à 4 000 passagers par heure. Un projet qu'il compare avec celui, aussi envisagé, de tram aérien entre Fontaine et Lans-en-Vercors. «Je n'en vois pas l'intérêt, affirme l'élu. Le câble pour le Vercors, c'est 10 km pour 9 000 véhicules par jour et ma proposition, 10 km pour 100 000. » Le maire du Fontanil souhaite que «le nouveau Plan de déplacements urbains (PDU), finalisé d'ici à deux mois, étudie la faisabilité de [son] idée». «Je ne pense pas qu'on l'inscrira au PDU, ça n'a pas de sens, rétorque Michel Issindou, président du Syndicat mixte des transports en commun. Le câble n'est pas aussi performant que le tram ou le bus. Quant au projet du Vercors, c'est un outil touristico-économique, pas seulement du transport.»

■ un projet à l'étude

Une liaison par câble entre Fontaine et Lans-en-Vercors, via Saint-Nizier-du-Moucherotte, devrait voir le jour à l'horizon 2015. Le projet, piloté par la Métro, devra cependant faire l'objet de nombreuses études avant d'être enclenché.