Une page se tourne pour les Centaures

Manuel Pavard

— 

Les Centaures débutent le championnat Elite ce samedi par un déplacement chez les Dauphins de Nice, leur bourreau de la saison passée dans la course aux play-offs. Après deux années fastes – vice-champion de France en 2011 et demi-finaliste de Coupe d'Europe en 2012 –, cette nouvelle saison s'apparente un peu à un saut dans l'inconnu. Grenoble a en effet perdu deux joueurs emblématiques avec le receveur Anthony Dablé et le quarterback Paul Braisaz, partis respectivement en Allemagne et au Canada. «On ne remplace pas facilement deux internationaux, admet le directeur sportif grenoblois Franck Torelli. On devra faire quelques modifications en attaque.»

Objectif maintien


Pour compenser ces départs, les Centaures misent sur les imports : les Américains Zach Allen (receveur) et Caleb Mc Coy (linebacker) et le Québecois Billy Lemoine (D-line). L'équipe sera dirigée par le head coach américain Jarvis Mc Jarrah. Avec cet effectif profondément remanié, le club isérois «vise le maintien, comme les autres années», affirme Franck Torelli, qui s'attend à «une saison de transition». Un objectif en phase avec son statut de «plus petit budget de l'élite. Un club comme le Flash a six fois notre budget en subvention.» Si les joueurs de la Courneuve font encore figure d'outsider cette année, le favori est tout désigné selon le directeur sportif grenoblois : «Thonon sera l'équipe à battre. Leur recrutement est extraordinaire !» Réponse dans un peu plus de quatre mois.

■ Incertitudes sur la formule

Habituellement divisé en deux poules de quatre (Nordet Sud), le championnat Elite compte cette saison neuf équipes après la réintégration des Cougars en conférence Nord. «Des discussions ont lieu à la Fédé qui envisage même de créer trois poules», indique Franck Torelli. Seule certitude, il y aura quatre tickets pour les play-offs.