Le nombre de tués sur les routes a reculé en 2012

Chantal Féminier

— 

«C'est une année record puissance 3 : meilleure année concernant le nombre d'accidents, le nombre de tués et le nombre de blessés depuis 1975, date des premières statistiques de Sécurité routière.» Jean Rampon, le directeur de cabinet de la préfecture de l'Isère se félicite de ce bilan exceptionnel de l'année 2012, qui vient couronner, selon lui, «la conjugaison d'une double action, pédagogique et répressive».

Plus de cyclistes et piétons tués


L'an dernier, le département a mis l'accent, par exemple, sur la prévention des accidents de deux-roues, «en nommant une»Mme Moto «et en organisant des opérations Motard d'un jour pour sensibiliser tous les acteurs de la route. Ainsi, le nombre de motards tués, qui avait augmenté de 33 % en 2011, a diminué de 50 % en 2012.» De même, l'Isère a développé les contrôles d'alcoolémie et d'usage de stupéfiants.

«De plus en plus de gens comprennent notre action», note Jean Rampon qui a participé à des contrôles routiers la nuit de la Saint-Sylvestre. Un bémol toutefois : le nombre de tués à vélo (8) et piétons (8) a sensiblement augmenté en 2012. «Ces accidents ont lieu en majorité en agglomération, selon le représentant de la préfecture, qui ciblera ses prochaines actions sur ce secteur, » où les cyclistes, notamment, ont des conduites dangereuses. «Ce que réfute en partie Philippe Zanolla, de l'ADTC :» C'est sur route que décèdent la plupart des cyclistes, souvent lors de pratiques de type VTT. «■

■ BILAN

Le bilan (provisoire) de 2012 sur les routes de l'Isère est de 607 accidents corporels (- 11 %), de 62 tués (-10 %) et 779 blessés (- 16 %). Premières causes des accidents mortels : la perte de contrôle du véhicule (52 %), l'alcool et les stupéfiants (24 %).