La ZSP instaurée en novembre7000 interventions en six mois pour l'équipe de soirée

Manuel Pavard

— 

L'absence de Grenoble dans la première vague de zones de sécurité prioritaires (ZSP), dévoilée début août par Manuel Valls, avait surpris. Mais entre-temps, les demandes des élus locaux et deux violents faits divers - le braquage d'une bijouterie, mi-août, et surtout le lynchage de Kevin et Sofiane, fin septembre - ont poussé le ministre de l'Intérieur à annoncer la création d'une ZSP élargie dans la capitale des Alpes. Celle-ci « sera mise en place courant novembre dans trois quartiers grenoblois (Villeneuve, Mistral et Teisseire) et à la Ville Neuve d'Echirolles », a confirmé Michel Destot ce jeudi.

Une vingtaine de policiers en plus
« C'est nous qui avons proposé d'intégrer Mistral et Teisseire, ajoute Jérôme Safar, 1er adjoint au maire de Grenoble. Cette ZSP sera l'une des plus importantes de France, la 2e en surface et population. Elle concerne une zone géographique spécifique mais Saint-Martin-d'Hères et Fontaine profiteront aussi des ses effets bénéfiques. » Objectif : « renforcer les moyens de la police, de la justice et des services de prévention ». Une vingtaine de policiers supplémentaires devraient être affectés en renfort, ainsi que des CRS ou gendarmes mobiles. Le préfet et le procureur seront également associés au dispositif. « On attend des résultats, notamment dans la lutte contre le trafic de stupéfiants, une véritable économie criminelle », affirme Jérôme Safar. WLa ville a dressé ce jeudi un bilan de son action de sécurité publique sur les six derniers mois. « Du 1er avril au 30 septembre, les 16 agents de l'équipe de soirée de la police municipale, créée en 2010, ont réalisé plus de 7000 interventions, dont 20 % concernant les nuisances sonores, précise Jérôme Safar. On n'avait pas anticipé autant de troubles de voisinage. » Les patrouilles préventives ont aussi conduit à 964 verbalisations pour des problèmes d'accessibilité des pompiers et du SAMU. L'arrêté « anti-alcool » a, lui, donné lieu à 11 PV relatifs à la consommation d'alcool sur la voie publique et 11 PV pour vente d'alcool après 21 h. La ville s'est enfin félicitée du doublement des effectifs de la police municipale depuis 1995, ce qui en fait, avec 110 personnes, « l'une des plus importantes de France ».M.P.