« Des retraités ne peuvent plus payer leur mutuelle »

Propos Recueillis par Chantal Féminier
— 
Le Dr Gueulle, généraliste.
Le Dr Gueulle, généraliste. — M. Pavard / Pleins titres / 20 Minutes

Le Dr Jean-Marc Gueulle, généraliste de secteur I cours Berriat, compte parmi ses patients environ 20 % de personnes de plus de 65 ans. Sans être indigents, plus de la moitié d'entre ont une « petite retraite ».

Les syndicats manifestent ce jeudi à Grenoble contre la dégradation du pouvoir d'achat des retraités qui entrave notamment leur accès aux soins. Etes-vous de cet avis ?
Avec une consultation à 23 € prise en charge par la sécurité sociale, mes patients n'ont pas de problèmes pour payer. Et s'ils vont voir un radiologue, par exemple, ce dernier pratique le tiers payant. Ce n'est pas ça le problème.
Quel est-il alors ?
Ce qui pèse le plus sur leur budget, c‘est la mutuelle dont le coût augmente sensiblement avec l'âge. Ainsi, une patiente, veuve, qui a une pension de réversion de 800 €, paie 90 € par mois de complémentaire… Malgré tout, je leur dis de conserver cette complémentaire, au taux minimum, parce que les « reste à charge » des médicaments ou des spécialistes, cumulés à la fin du mois, sont pires. Et que la CPAM peut les aider.
En connaissez-vous qui renoncent ?

Manifestation unitaire à Grenoble

Les syndicats de retraités manifesteront unis ce jeudi à 15 h à Grenoble, place André Malraux. L'accès aux soins, disent-ils, est mis à mal par la hausse des dépenses de santé directes et des complémentaires.