Echirolles: Dernier adieu à Kevin et Sofiane

ECHIROLLES Plus de mille personnes ont assisté à leurs obsèques ce mercredi à la mosquée...

Manuel Pavard

— 

Beaucoup sont restés discuter à l'extérieur de la mosquée après la prière.
Beaucoup sont restés discuter à l'extérieur de la mosquée après la prière. — M. PAVARD / PLEINS TITRES / 20 MINUTES

La Grande mosquée d'Echirolles était noire de monde ce mercredi après-midi. Plus d'un millier de personnes, proches des victimes ou simples habitants de la commune, musulmans ou non, avaient fait le déplacement pour assister aux obsèques de Kevin et Sofiane. «C'est très important d'être présent pour les familles car c'est une prière religieuse et le seul moyen de leur rendre un dernier hommage», explique Walid, ami des deux jeunes.

Discours de l'imam

La mosquée ayant fait le plein, de nombreuses personnes ont dû prier dehors. Dans une atmosphère de recueillement, les fidèles réunis à l'intérieur ont pu écouter l'imam Larbi Aouini prononcer un discours au début de la brève cérémonie – chose exceptionnelle dans la tradition musulmane. «La sécurité n'est pas que l'affaire des forces de l'ordre ; nous devons tous y contribuer», a-t-il rappelé, avant de conclure: «Nous avons tous une responsabilité pour changer cette société.» A l'issue de l'office, les récentes interpellations de suspects ont alimenté les conversations. «Ils doivent prendre des peines suffisamment lourdes et se retrouver très loin d'ici», espère Walid. Kevin et Sofiane ont ensuite été inhumés dans l'intimité, dans le carré musulman du cimetière d'Echirolles. «Je suis sûre qu'Allah les acceptera au Paradis», affirme Samira, les larmes aux yeux.