La Seve reste en phase de rôdage

Manuel Pavard

— 

Usager et organisateur de concerts à EVE (espace vie étudiante) pendant des années, un responsable d'association se dit « assez inquiet. EVE a pris du retard. La rentrée a commencé mais le café est toujours fermé, les associations présentes se comptent sur les doigts d'une main, la programmation n'est pas encore connue. Du coup, on n'a prévu aucune soirée là-bas ; on attend de voir comment ça évolue. » Nommée, le 2 juillet, nouvelle association gestionnaire d'EVE, la Seve (Savoir, émancipation et vie étudiante) semble donc avoir du pain sur la planche. Pourtant, sa présidente, Amandine Dupraz, se veut rassurante : « Le contrat d'Eponyme a pris fin le 31 août, nous n'avons pu entrer dans les lieux que le 3 septembre. »

Forum des associations
« Le bâtiment a ouvert lundi, le temps de reprendre des salariés, poursuit-elle. Quant au café, il ouvrira dans les semaines à venir : on attend que tous les étudiants soient rentrés pour lancer le recrutement du personnel. » Quid de « Fête la rentrée », qui lance habituellement l'année universitaire ? « Ce sera sous une forme différente : un Forum des associations, du 9 au 11 octobre. La programmation spontanée devrait aussi reprendre en octobre. Nous avons déjà reçu des demandes d'organisations d'événements. On a d'ailleurs lancé un appel à candidatures aux associations hébergées auparavant, afin de permettre une continuité. » L'année passée, EVE en accueillait une centaine au sein de sa pépinière.

De gros travaux cet hiver

EVE connaîtra une période de 5 à 6 mois de travaux, à partir de cet hiver. Objectif : une extension de 110 m², côté bar, afin de doter le bâtiment d'une salle supplémentaire. « Ce sera une année de transition, reconnaît Amandine Dupraz. L'activité sera réduite au minimum pendant les travaux et on proposera d'autres formes d'animation. »