« Madame Brasserie »: On a goûté la cuisine de Thierry Marx au 1er étage de la tour Eiffel

A TABLE Après deux ans et demi de travaux, Thierry Marx a enfin ouvert son restaurant Madame Brasserie, au premier étage de la tour Eiffel, dont « 20 Minutes » s’est empressé de tester l’ambiance et de déguster les plats

Stéphane Leblanc
— 
La vue du restaurant Madame Brasserie, au premier étage de la Tour Eiffel
La vue du restaurant Madame Brasserie, au premier étage de la Tour Eiffel — S.LEBLANC / 20 MINUTES
  • Thierry Marx a enfin ouvert, après deux ans et demi de travaux, Madame Brasserie au 1er étage de la tour Eiffel.
  • De 19 euros au petit-déjeuner à 175 euros le menu dégustation du soir avec ses boissons, le restaurant propose une cuisine de qualité.
  • L’ambiance, fidèle à l’esprit d’une brasserie, est sans doute plus adaptée à un repas d’anniversaire qu’à un dîner en amoureux.

Les touristes sont de retour à Paris et c’est le moment qu’a choisi Thierry Marx pour ouvrir Madame Brasserie au 1er étage de la tour Eiffel. Après deux ans et demi de travaux, l’espace de restauration de l'ancien 58 s'est métamorphosé avec de jolies boiseries claires et de grandes baies vitrées. Côté ouest, le plus recherché, une vue superbe sur la Seine, le Trocadéro et La Défense en ligne de mire. Côté est, plus au calme, une vue plongeante sur la structure en fer et les entrailles de la Tour.

Le nom Madame Brasserie et sa carte annoncent la couleur : ce sera moins chic, et donc moins cher, que le Jules Verne au dernier étage. Mais si ça se trouve c’est tout aussi bon. 20 Minutes a été gracieusement invité à le vérifier en goûtant quelques-uns des meilleurs plats : subtile panna cotta de foie gras pour exciter les papilles, puis homard très délicatement cuit accompagné de quinoa asperges vertes et tuile de piment d’Espelette. Le risotto d’épeautre lié au Cantal manquait peut-être un peu de relief, tout comme la volaille jaune fermière et son cannelloni d’épinards. On leur a préféré le pavé de bar snacké artichaut poivrade et oignons doux, plus excitant sous la dent. Et on a fini ce repas repu avec une jolie pavlova végétale aux fruits rouges un rien trop sucrée pour des papilles habituées à la tendance des pâtisseries désucrées.

Des formules de 19 à 175 euros

Ces plats proviennent du menu le plus cher : 175 euros pour une coupe de champagne, un amuse-bouche, une entrée, un premier plat, un second plat, un dessert, trois verres de vin, une boisson chaude et des mignardises. C’est cher, mais pas excessif, vu la quantité de plats proposée, la qualité des produits et le soin apporté à leur préparation. Il existe bien évidemment des formules plus accessibles pour profiter du lieu et de sa vue le soir (à partir de 70 euros), au déjeuner (de 36 à 69 euros), en snack l’après-midi (le croque-monsieur à 16 euros, la soupe à l’oignon à 14 euros, auxquels il faudra sans doute ajouter une boisson), voire au petit-déjeuner (19 euros pour une formule complète)… Et des menus enfant sont aussi proposés (20 euros à midi, 35 euros le soir). La réservation, conseillée, donne droit à un coupe-file pour ne pas faire la queue aux ascenseurs (compter 8,60 euros en plus pour le ticket).

Reste l’ambiance, on peut l’entendre dans la vidéo : beaucoup de gens viennent fêter un anniversaire ou un événement, on les comprend. Le cadre est somptueux et il y a de l’espace, même pour les groupes ou les familles nombreuses. Quant au rythme du service entre les plats, il est assez rapide, ce qui va sans doute arranger les touristes qui visitent Paris, mais peut-être nuire à la langueur attendue pour un dîner en amoureux. En même temps, n’est-ce pas là le concept d’une brasserie ?