« Pasta così » : La raviole à la crème de pain rassis dont Alessandra Montagne régale « Taste of Paris »

PLEIN LES DOIGTS Dans le cadre de sa série culinaire « Pasta così ! », « 20 Minutes » vous présente la raviole aux champignons sur une crème de pain rassis avec laquelle Alessandra Montagne, du restaurant Nosso, s'apprête à régaler les festivaliers de « Taste of Paris »

Stéphane Leblanc
— 
La raviole aux champignons d'Alessandra Montagne — 20 Minutes
  • Chaque semaine, retrouvez les meilleures recettes et astuces de chefs pour cuisiner les pâtes dans notre série « Pasta così ! ».
  • Alessandra Montagne, cheffe de Nosso, vous livre sa recette de la raviole qu’elle propose ce vendredi aux festivaliers de « Taste of Paris ».
  • Pain rassis et champignons de Paris sont les principaux ingrédients de cette recette qui permet de se régaler sans compter.

Ce vendredi c’est ravioli. Ou plutôt notre série « Pasta così » consacrée à la raviole de champignons sur une crème de pain rassis d' Alessandra Montaigne. La cheffe du restaurant Nosso (Paris 13e) l’a créée l’an dernier pour Taste of Paris. Et le succès fut tel qu’elle la propose de nouveau cette année, sur la seule journée du vendredi 13 mai.

« Taste of Paris, c’est un truc de fou, se souvient Alessandra Montagne. On en ressort avec l’impression qu’un TGV te roule dessus, mais t’es heureux d’avoir pu servir ma raviole à autant de personnes… J’avais tellement souri pendant ces 12 heures que le lendemain j’avais des courbatures ici et là au niveau des mâchoires… »

Une recette antigaspillage

Les ravioles, on connaît bien celles de Royans, dans le Dauphiné, ou les raviolis italiens. Rien à voir avec les siennes qui ressemblent plutôt à de gros  gyozas japonais à trois cornes… « Ah j’adore les gyozas, quand on en plie le bord, ça fait comme une petite robe plissée, c’est très délicat, c’est très joli. »

Alessandra Montagne n’a découvert les ravioles qu’une fois arrivée en France. « J’ai été élevée au Brésil dans une ferme avec ses grands-parents, raconte-t-elle. Et j’ai tout de suite adoré le concept. Le fait de "non gaspiller" parce qu’on peut mettre plein de choses comme les petits morceaux qui restent sur la carcasse d’un poulet, le vert des feuilles de poireau, la carotte si elle est un peu moche ou un peu fanée. » Le vert du poireau, la carotte un peu moche… c’est ce qu’on la voit ajouter dans le tuto vidéo. « Vous avez vu ce que j’ai mis dedans ? », souligne-t-elle. Du beurre, du pain, du thym, de l’ail et du lait pour la crème. De l’huile, des champignons, un peu de légumes, de la coriandre, du mirin et de la sauce soja pour la farce… Et même la pâte, qu’on peut acheter dans les épiceries, ou faire chez soi « avec 100g de farine pour un œuf, de l’eau, une cuillère à soupe d’huile d’olive et une pincée de sel… » Sa raviole est peu coûteuse, rapide à faire et délicieuse.

On la retrouve évidemment à la carte de son restaurant Nosso, à Paris dans le 13e. « Pas tout le temps, mais souvent, car les clients adorent ça. En ce moment, je la propose avec un consommé de champignons à la place de crème de pain rassis. Et c’est aussi très, très bon. »