Coupe de France du burger : Le Nemausus et le Cafi ligérien se partagent le trophée 2021

FOOD Un burger nîmois et un burger stéphanois ont remporté la coupe de France 2021, ex-aequo, ce lundi à Paris

Stéphane Leblanc
— 
Les vainqueurs de la Coupe de France du burger autour du président du jury, David Gallienne
Les vainqueurs de la Coupe de France du burger autour du président du jury, David Gallienne — S.LEBLANC / 20 MINUTES

Deux vainqueurs pour le prix d’un. Pour la première fois, la Coupe de France du burger n’aura pas un lauréat, mais deux : le Nîmois Joannes Richard avec son Nemausis et le Stéphanois Stéphane Giroud avec son Cafi Ligérien. Deux burgers étonnants qui respectaient, chacun à leur manière, le thème de l’année : « le retour aux sources ».

Il fallait entendre « retour aux sources régionales » pour ces deux burgers qui, s’ils s’inspirent du modèle original américain, le détournent habilement en adaptant les ingrédients de base à ceux de leurs terroirs : salicorne ramassée à cheval en Camargues et viande fumée de taureau pour le premier, pain maison et cromesquis de fourme de Montbrison pour le second.

C’était la touche « de créativité et d’originalité », que promettait de récompenser d’emblée le président du jury David Gallienne. Le vainqueur de la saison 11 de Top Chef, qui tient le restaurant étoilé Le Jardin des plumes à Giverny, avait prévenu qu’il attendait d’un bon burger « qu’il nous transporte, qu’il nous fasse voyager et qu’il éveille les papilles par ses goûts et son histoire ! » Ce qui fut fait, à l’issue d’un concours très relevé, où les esthétiques les plus extraordinaires (ah ! le sculptural burger carré de Martial Collus) rivalisaient avec les saveurs les plus inattendues (oh ! le succulent burger au tartare d'algues de Malo Gwen Le Gall, injustement oublié pour la finale nationale).

Pour moins de cinq euros

Le jury devait déjà être un peu fatigué. Les épreuves ont commencé dès 9h45 ce lundi matin, à la Fabrique événementielle (Paris 10e). Des 373 candidats inscrits à ce concours organisé par la marque de viande Socopa, ils n’étaient plus que 25 présélectionnés pour les cinq finales régionales. Objectif : réaliser un burger qui sort de l’ordinaire pour un « coût matière »​ ne dépassant pas cinq euros cette année (c’était six l’an dernier).

A 16h30, il ne restait plus que cinq candidats, parmi les plus créatifs et les plus savoureux, pour se disputer la finale nationale à l’heure du goûter… « C’est fou comme dans les régions, les chefs sont plus créatifs et plus audacieux qu’à Paris », s’est exclamé le Parisien Vincent Boccara, lauréat 2017, avant que le jury 2021 revienne vers 17h45 pour attribuer la coupe de France aux deux premiers nommés, qui ont mis la barre si haut « qu’il était impossible de les départager », s’est excusé le président David Gallienne.

Les deux incroyables champions de France pourront être dégustés chez eux très bientôt. C’est-à-dire Chez Jo, à Nîmes (Gard), pour le premier, à la Maison Pouilly à Montbrison (Loire) pour le second.