Rien de tel qu'un bon sandwich pour pique-niquer au bord de l'eau

PANIER PIQUE-NIQUE (1/4) Raphaële Marchal, journaliste culinaire et autrice d’un livre « Passion Pique-Niques », chez Michel Lafon, livre cet été pour « 20 Minutes » une série de conseils pour réussir ses pique-niques.

Stéphane Leblanc

— 

Le sandwich, secret d'un pique-nique réussi au bord de l'eau — 20 Minutes
  • Cet été, chaque jeudi, 20 Minutes vous propose une série sur l’art et la manière de réussir un bon pique-nique où que vous soyez, au bord de l’eau, dans le train, en randonnée ou dans un jardin en bas de chez vous.
  • Ces conseils sont signés Raphaële Marchal, journaliste culinaire et autrice du livre « Passion Pique-Niques », paru en juin chez Michel Lafon.
  • Ce jeudi, l’art du sandwich ou comment réussir son pique-nique au bord de l’eau.

Cet été, plus que tous les autres, le pique-nique est dans l’air du temps et d’une époque qui peine un peu à se déconfiner. Et si vous êtes au bord de la mer ou pas loin d’une rivière, profitez du beau temps pour pique-niquer loin des plages bondées ou des sentiers battus, avec les conseils de Raphaële Marchal, journaliste culinaire et autrice du livre Passions Pique-Niques paru en juin chez Michel Lafon.

« L’avantage, au bord de la mer ou d’un cours d’eau, c’est de pouvoir déjeuner au grand air, sans pour autant y passer la journée ni s’essouffler comme pour une rando à pied ou à VTT, estime Raphaële Marchal. On connaît souvent la destination, ce spot magique qu’on a repéré et qu’on rejoint presque galvanisés à l’idée d’aller boulotter. C’est le pique-nique détente, valise comme dirait ma mère, avec pour seule mission de ne penser à rien. »

Isoler les ingrédients

Sauf à se régaler d’un bon sandwich, comme celui que Raphaële a choisi pour 20 Minutes de décliner en version veggie :  poivronade, lamelles de courgettes crues et parmesan dans une bonne baguette de pain tradition. Pour gagner du temps, elle l’avait préparé pour le déguster emballé dans du papier sulfurisé. « C’est plus écolo et tellement plus joli que dans de la cellophane ou dans un sac plastique », explique celle qui n’hésite pas de finir en faisant « un nœud avec de la ficelle de cuisson », pour rendre son sandwich encore plus désirable…

Habituellement, Raphaële Marchal aime bien monter ses pique-niques, une fois arrivée sur place : « Par exemple, on emporte séparément, un fond de tarte déjà cuit et malléable (dont la recette est dans le livre), et on le garnit minute de tout ce qui nous plaît : fromage frais, légumes rôtis, noisettes torréfiées… » Idem pour les sandwichs qui, lorsqu'elle ajoute du poulet roti, « sont encore meilleurs faits au dernier moment ».