VIDEO. « Un bon croissant, il faut qu’on en mette partout »... Le champion de France livre son secret

GASTRONOMIE Boulanger au sein de la Maison Fraudin à Saint-Grégoire, au nord de Rennes, Baptiste Cortais vient d’être sacré par ses pairs

Jérôme Gicquel

— 

C'est à Saint-Grégoire près de Rennes que l'on savoure le meilleur croissant au beurre de France.
C'est à Saint-Grégoire près de Rennes que l'on savoure le meilleur croissant au beurre de France. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Le Breton Baptiste Cortais a remporté la semaine dernière le premier concours national du meilleur croissant au beurre.
  • Depuis l'annonce des résultats, les clients se ruent à la boulangerie Maison Fraudin à Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine) où le jeune homme est en poste.
  • Le tourier explique à 20 Minutes à quoi ressemble le croissant au beurre parfait.

Un afflux de gourmands. Depuis quelques jours, la boulangerie Maison Fraudin à Saint-Grégoire, au nord de Rennes, ne désemplit pas et écoule ses croissants comme des petits pains. « On en vend beaucoup effectivement », sourit Alexandre Fraudin, refusant de donner des chiffres pour ne pas froisser la concurrence. « On a même une dame qui est venue spécialement de Tours dimanche », poursuit le gérant des lieux. Mais pourquoi donc faire plus de 250 kilomètres pour déguster un simple croissant au beurre ? Car c’est tout simplement le meilleur de France !

Tourier de la Maison Fraudin, et donc en charge des viennoiseries, Baptiste Cortais, 29 ans, a remporté mercredi dernier le premier concours national du meilleur croissant au beurre. Le titre lui a été remis par ses pairs à Ferrières-en-Brie (Seine-et-Marne) à l’issue d’une compétition pendant laquelle 19 candidats venus de toute la France se sont affrontés pendant deux jours. « C’est bien pour la notoriété de la boulangerie et cela vient récompenser tout le travail d’une équipe », indique le tout nouveau champion de France, qui la joue collectif.

Un autre beurre utilisé lors du concours

Les ingrédients étant les mêmes pour tous, comment le candidat breton a-t-il réussi à séduire le jury ? « J’ai pris un peu plus de temps que les autres pour recalculer ma recette de base, analyse-t-il. Car pour le concours, on devait utiliser du beurre en motte alors qu’on travaille d’habitude avec un beurre sec en plaque ».

Un petit temps d’adaptation qui lui aura donc permis d’affiner sa pâte feuilletée afin de servir au jury le croissant au beurre parfait. « Il faut d’abord qu’il donne envie visuellement, qu’il soit bien gonflé et brillant avec des couches feuilletées bien nettes », détaille Baptiste. « Et puis un bon croissant, il faut qu’il s’effrite, il faut qu’on en mette partout quand on le mange », assure-t-il.

Pour ne pas mourir idiot, la rédaction de 20 Minutes Rennes s’est donc sacrifiée pour tester ladite gourmandise. Et l’on confirme qu’on en a bien mis partout sur le bureau. Mais mon Dieu que c’était bon !