Toulouse : Yannick Delpech, chef étoilé, ne veut plus figurer dans les guides gastronomiques

GASTRONOMIE Yannick Delpech, dont l’établissement avait été victime de dégradations et incendies en début d’année, change de concept et demande à ne plus figurer dans les guides gastronomiques

B.C.

— 

Le chef étoilé de l'Amphitryon, Yannick Delpech.
Le chef étoilé de l'Amphitryon, Yannick Delpech. — David Nakache

En 2000, il est devenu le plus jeune chef étoilé de France en obtenant à 24 ans sa première étoile. Dix-neuf ans plus tard, Yannick Delpech, a décidé de renoncer à ses titres. Au cours de l’hiver, après avoir pointé les manifestations à répétition des « gilets jaunes », le restaurateur avait été  victime de dégradations. Son établissement de Colomiers, L’Amphitryon, avait été tagué, cambriolé puis incendié.

« Les événements de cet hiver et l’aventure de “Cuisine sans dépendance” ma table d’hôtes dans le Tarn, m’ont amené à la réflexion que tout ça ne me correspondait plus vraiment… », indique le chef dans un communiqué.

Nouveau nom, nouveau concept

Loin de remettre en cause le guide Michelin ou encore le Gault et Millau, « qui m’ont soutenu et aidé pendant toutes ces années », il veut retrouver « le plaisir de liberté ». « Je demande ainsi à ne pas figurer dans l’édition 2020 de tous les guides gastronomiques », indique-t-il.

Au passage, son restaurant L’Amphitryon change de nom et de concept. Désormais baptisé Des Roses et des Orties, comme le 11e album de Francis Cabrel, l’établissement sera à la fois restaurant, cave à vin, bar à cocktails, trattoria et pâtisserie.