Guide Michelin 2018: Les restos qui gagnent (et qui perdent) des étoiles dans les Pays-de-la-Loire

GASTRONOMIE Le palmarès 2018 du guide Michelin a été dévoilé, avec deux nouveaux restaurants étoilés dans la région...

J.U.

— 

Le Guide Michelin
Le Guide Michelin — C.ENA/AP/SIPA

Du neuf dans les restaurants étoilés de la région. En 2018, deux nouveaux chefs des Pays-de-la-Loire ont intégré le célèbre guide Michelin. Leurs noms ont été dévoilés lundi soir. Anthony Lumet, le jeune chef (27 ans) du Pousse pied à La-Tranche-sur-Mer en Vendée décroche sa première étoile, avec son restaurant « bistronomique essentiellement axé sur la mer ».

Moins d’un an après l’ouverture de l’auberge de Bagatelle, au Mans, le chef Jean-Sébastien Monnet obtient lui aussi une étoile dans la nouvelle édition du guide rouge.

Un restaurant étoilé de moins en Loire-Atlantique

Cette année, la Loire-Atlantique a un peu moins de récompenses. Si le département compte toujours deux restaurants deux étoiles (Anne-de-Bretagne à La Plaine-sur-Mer et Le Manoir de la Boulaie à Haute-Goulaine), un établissement perd sa distinction. L'Atlantide et La Mare aux Oiseaux affichent toujours une étoile, mais La Bretesche situé à Missillac (une étoile en 2017) ne figure plus dans le guide, après le départ du chef qui lui avait fait gagner cette récompense en 2013.

>> A lire aussi : Les coulisses de l’œuf de Pâques en or du chef étoilé Éric Guérin

Dans le reste de la région, c’est globalement le statu quo même si le château de Noirieux, près d’Angers, quitte lui aussi la sélection, là aussi après le départ du chef.