Belles promesses au menu du Carré d'Aléthius à Charmes-sur-Rhône

Gourmandises ce restaurant d'Ardêche est l’adresse régionale qui monte

— 

CHARMES-SUR-RHONE. Cet hôtel-restaurant fait déjà parler de lui. Olivier Samin, jeune chef ambitieux, mignote une cuisine d’aujourd’hui, aux tics un peu modernistes, mais assez carrée pour mériter deux toques d’emblée : raviole de queue de bœuf, consommé à l’infusion d’estragon, dos de cabillaud de Bretagne, croûte grenobloise, compotée de chou d’hiver... On attend un peu plus de liberté pour s’amuser vraiment, mais les débuts sont encourageants.
A partir de 19 €. Note G&M :        . Le Carré d’Aléthius. 4 rue Paul Bertois, Charmes-sur-Rhône.
CHARMES-SUR-RHONE. Cet hôtel-restaurant fait déjà parler de lui. Olivier Samin, jeune chef ambitieux, mignote une cuisine d’aujourd’hui, aux tics un peu modernistes, mais assez carrée pour mériter deux toques d’emblée : raviole de queue de bœuf, consommé à l’infusion d’estragon, dos de cabillaud de Bretagne, croûte grenobloise, compotée de chou d’hiver... On attend un peu plus de liberté pour s’amuser vraiment, mais les débuts sont encourageants. A partir de 19 €. Note G&M :        . Le Carré d’Aléthius. 4 rue Paul Bertois, Charmes-sur-Rhône. — DR

Cet hôtel-restaurant fait déjà parler de lui. Olivier Samin, jeune chef ambitieux, mignote une cuisine... (la suite sur le site GaultMillau.fr)